Point à la ligne

Deux mois la durée du thème « lignes »  du groupe série limitée Flickr. Très long mais pas tant que ça. Il permet quand même de sortir quelques séries à partir d’idées au départ très nombreuses, mais qui à part donner une photo correcte, ne permettent pas d’en tirer une série. C’est la difficulté de l’exercice.

Je vous présente d’abord les échecs de séries puis celles ayant été jusqu’au bout du processus.

A partir d’une photo que j’avais dans mes archives prise en Avril, j’avais dans l’idée de prendre les ponts de Paris en faisant ressortir leurs lignes. Le but du jeu était de partir d’un premier pont en avant plan et présenter le suivant et ainsi de suite.

La première photo était prise de la Passerelle Simone de Beauvoir près de la grande bibliothèque et donnait à voir le Pont Charles de Gaulle et le pont d’Austerlitz.

 

Cette série en est resté là, les pont suivants ne donnant pas grand chose.

Autre idée, empruntant régulièrement la ligne 6 du Métro qui est une ligne aérienne, avec des stations sous verrières, des escaliers extérieurs, je pensait pouvoir en tirer quelque chose. Finalement les quelques photos ne présentaient pas de force et d’unité et de plus je n’ai pas eu le temps et la patience d’aller au bout. A revoir.

Enfin toujours sur cette ligne, une idée de personnes prise derrière les barreaux m’était également venu à l’esprit.

Un autre projet consistait à partir des lignes de bus (j’ai essayé les arrêts, les bus) et le plan. Finalement seule la planche réunissant les photos est un peu drôle, j’ai reconstruit Paris.

Deux des séries ayant abouties ont été déjà publiées (la BNF et Belle Epine dans un précédent post).

En voici deux autres, une prise en bord de Seine sur un Quai très étroit et peu emprunté sauf des grapheurs.

Un petit éclatement sur la planche qui correspond au Paris reconstruit du plan…

Enfin la dernière série que j’avais de toute façon dans un coin de la tête, c’était de retourner vers la Villette refaire les photos que j’avais faites sur la troisième œuvre de Felice VARINI auquel j’avais consacré un précedant post.

Son carré de lignes est particulièrement difficile à cadrer au point zéro, je me suis appliqué mais ce n’est pas encore top.

Une série qui pourrait s’intituler « Du désordre à l’ordre ».

La planche de toutes ces lignes.

Comments are closed.