Varini et Zonder

Quand on parle de l’art contemporain, beaucoup de personnes se posent des questions, sur le sens des œuvres notamment dans l’art conceptuel, sur leur réalisation, sur leur prix quelquefois exorbitants. Il est multiforme, parfois surprenant, parfois abscons, et cependant  beaucoup d’œuvres sont accessibles et certaines m’ont beaucoup impressionné et sont pleinement dans la continuité des maitres anciens reconnus.

J’ai découvert par hasard il y un an Felice Varini en faisant des photos de rue sur les grands boulevard à Paris et je suis passé complétement à côté du sens de son œuvre. C’est un commentaire sur flikr qui m’a éclairé.

Il s’agit pour lui d’investir un lieu intérieur ou extérieur et de construite une œuvre qui trouve sa cohérence au point de fuite idéal. Actuellement à la Vilette trois œuvres ont été crées dans un grand hall intérieur. Des installations ludiques, colorées que les enfants adorent,  mais qui interrogent aussi le photographe sur le cadrage et le point de vue par rapport à son sujet. Quatre photos tirées de cette exposition et présentées sur le thème de la couleur dans le groupe série limitée sur flickr.

Dans cet endroit on comprend immédiatement l’importance à la prise de vue d’un décalage aussi infime soit-il dans la représentation du sujet et dans la disposition des éléments les uns par rapport aux autres. Seule la dernière photo pourra être prise par plusieurs photographes avec ce cadrage précis. C’est l’unique vrai cadrage (de cette œuvre).

Dans la même exposition une autre œuvre  :

Et ici  la chronologie de son parcours.

Dans un toute autre genre Jérome Zonder un artiste dessinateur au crayon graphite et même directement au doigt. Un style figuratif, accessible, impressionnant, violent qui ne laisse pas indifférent. Une mise en scène particulièrement soignée dans une exposition qui a eu lieu à la Maison Rouge, près de la Bastille à Paris. Les murs, le sol, le plafond participent à la mise en image de l’exposition. Des portraits, des scènes violentes qui paraissent dans le dessin sortir tout droit d’un mauvais cauchemar mais qui sont directement inspirés par l’histoire de l’homme dans ce qu’elle a de plus sombre.

Une œuvre ambitieuse qui restera et qui sera sans doute un témoignage artistique majeur de notre époque.

Pour finir une interprétation un peu plus personnelle à partir de ses dessins.

Comments are closed.