Jour ordinaire à la Villette

Au Nord Est de Paris le Parc de la Villette a reçu la visite d’étranges, géantes et monumentales œuvres de plastiques gonflées voire très gonflées.

L’endroit est vaste et supporte bien l’exposition d’objets qui tiendraient difficilement dans votre salon.

En abordant le parc par le côté Pantin et la grande Halle et sa superbe charpente métallique (vestige des abattoirs qui autrefois occupaient le site) je suis accueilli par un grand singe qui nous affirme que tout le monde pense avoir raison.

Pendant qu’au loin certains veulent repeindre la ville en rouge.

Au centre du parc l’arbre à fruit intrigue et interroge les visiteurs.

Au centre du parc cette installation est la préférée des enfants, une créature à huit bras domine les allées.

Plus loin vers le canal de l’Ourcq passe indifférent le marinier sorti tout droit des romans de Simenon.

Le long du canal une fleur de lotus dépose délicatement ses pétales pendant qu’un bateau se demande ce qu’il fait sur le toit du bâtiment.

Un tour au Parc de la Villette et il est inévitable de prendre la géode.

Pour finir une œuvre de Felice Varini qui m’avait échappé quand j’avais parlé de cet artiste dans un précédent  post. Celle-ci est à l’extérieure « accrochée » sur le côté de la grande halle. Comme je l’avais montré précédemment il faut trouver le bon point de vue puis déstructurer sa construction…

ou à l’inverse partir du désordre vers l’ordre.

Les auteurs des œuvres :

Stefan Sagmeister (les singes)

Choi Jeong Hwa (l’arbre à fruit et la fleur)

Les plasticiens volants (le poulpe)

Johan Muyle (le bateau)

Filthy Luker et Pedro Estrellas (le pinceau)

Comments are closed.