Sortir du Salon

De la Photo.

Si vous êtes allé au Salon de la Photo comme moi, je ne vais pas vous en faire le compte rendu, un excellent article d’Esther reprend en grande partie ce que j’en pense et sa mise en images est excellente comme elle sait si bien le faire.

Comme elle et beaucoup d’autres je pense j’ai été très intéressé par les séries présentées par le « championnat de France de photo » par chronoshooting allez jeter un œil c’est bluffant.

Comme beaucoup j’ai pris un modèle en passant et je n’ai pas résisté à immortaliser mon formateur bien aimé  Laurent BREILLAT dans son rôle préféré. Si tu lis un jour ces lignes Laurent il faudrait que tu penses à manger un peu.

J’ai assisté à la conférence que je ne voulais pas rater qu’ Eric FOREY  donnait sur : La photo urbaine / L’humain en milieu urbain.

Il n’est pas à proprement parler un photographe de rue mais plutôt un photographe de lieu urbain avec des humains; chez lui le décor prime sur la présence humaine mais il compose ses photos en ajoutant cette présence qui anime, dynamise et humanise les lieux qu’il choisit. Une conférence très intéressante et très concrète qui me sera très utile.

Une fois celle-ci digérée ainsi que l’insipide sandwich des lieux, la sortie m’appelle.

Le temps est splendide, la lumière prometteuse et la rue de Vaugirard me tend les bras avec le soleil derrière moi de quoi s’occuper intelligemment et se dégourdir les jambes.

La photo rock on peut tenter.

Les ombres sont bien utiles, les passants ont le soleil dans l’œil.

Plus loin; au coin d’une rue une scène se met en place, une dominante rouge attire mon regard, je repense à une phrase d’Eric sur les gens habillés en rouge dans la ville et la scène se compose, une fraction d’instant suspendu.

Plus loin je m’applique à mettre à profit les conseils d’Eric sur un immeuble avec un peintre en guettant les passants qui s’inscriraient bien dans l’ensemble, un peu de chance avec une habitante qui rentre dans l’immeuble.

Un peu plus loin un nouvel essai est interrompu par un groupe de lycéennes qui demande de se faire tirer le portrait; ça tombe plutôt bien le thème du PPL Flickr est cette semaine regard.

Je leur explique ensuite comment marche un appareil photo, elles qui sans doute en prennent beaucoup plus que moi avec leur portable. Paradoxe.

Une dernière avant de prendre le métro avec la Tour Montparnasse décorée pour le téléthon.

Comments are closed.