Paris orthodoxe

La Crimée à Paris.

En descendant de la Place des Fêtes par la Rue de Crimée mon regard a été attiré au n°93 par un pavillon coloré au fond d’une allée ouverte entre deux immeubles.

Ce pavillon présentait sur sa façade en haut entre deux fenêtres un personnage religieux barbu avec une auréole doré.

N’écoutant que mon instinct photographique je me hasardais dans cette allée.

Sur la gauche du pavillon un chemin montait, au droit d’une maison recouverte de bois et plus loin je voyais des arbres et d’autres bâtisses, un appentis quelques décorations de Noël, des plantes sur des tables.

Mais où avais-je mis les pieds ?

Au fur et à mesure de la montée le bruit de la ville s’estompait et au bout de cette allée un escalier invitait le photographe à continuer son chemin et puis, sentinelle silencieuse, sur sa butte, une église orthodoxe me faisait face de toute sa majesté.

Située sur le point le plus haut de ce havre de paix seul le bruit des graviers sous mes pieds pouvait s’entendre.

Nous sommes devant un double escalier de bois sculpté formant galerie sur l’avant de l’église.

L’église orthodoxe Saint-Serge de Radogène se présente à moi.

Un endroit incroyable mais d’un autre côté tout est logique ; je descends la rue de Crimée je suis donc dans une ex région de l’Ukraine annexée par les russes récemment et de confession orthodoxe. Quoi de plus normal de tomber sur une église orthodoxe.

Il s’agissait à l’origine d’une église protestante luthérienne fréquentée par les immigrants prussiens jusqu’en 1914.

Elle fut vendu aux enchères en 1924 à l’église russe, le jour de la saint Serge.

A cette époque l’URSS s’installe et comme depuis le début du XXème siècle beaucoup d’émigrés russes fuyant les révolutions se sont établis à Paris, ce lieu de culte, devint un lieu de rassemblement de cette communauté

Je croise peut être en descendant un de ces descendants montant vers l’église…

Vous pouvez donc visiter un petit coin de Russie à Paris avec un ticket de métro.

Reste à découvrir l’intérieur un jour d’ouverture.Pour le règlement un peu de cyrillique à traduire.

Comments are closed.