Mai joli Mai

Mai Joli Mai, mois de Marie (une chanson de Felix Hubert Thiefaine) fait ce qui te plait de tes envies.
Et donc quelques photos. Le thème du groupe 1 mois 1 thème pour Mai est ombre et lumière, quelques belles journées et quelques photos plus tard, une production de Mai avec des essais sur des lumières d’après midi un peu dures et pour faire bonne mesure des ombres bien prononcées. Et quelques autres prises de-ci de-là.

Les arrêts de bus sont souvent intéressants pour des photos de rues, bien que pas toujours facile. Il ne faut pas trop de monde, une affiche publicitaire pas trop moche, des personnes qui attendent bien placées, et ça peut donner un bon résultat. Les affiches d’une exposition sur les Tudors avec ce bel et bon Henry VIII rue de Rivoli.

Un peu plus loin Place Vendôme le chantier de rénovation du Ritz, on s’aperçoit de la féminisation des métiers du BTP, mais dieu que c’est fatiguant.

La rue de Rennes, commerçante, animée, très passante, un bon terrain, et une passante ultra pressée marchant  sur la rue avec un carton sur la tête à moins qu’elle ne soit dans le carton (la tête) ; un magasin Diagonale qui me fait prendre cette photo en diagonale.

Lors de mes dernières photos pour le groupe  Série Limitée assis par terre à traquer les lignes à la Bibliothèque F. Mitterrand , une bouche d’incendie m’a fait signe.

En passant dans la station RER AUBER, les escalators monumentaux et les couloirs sont à chaque fois des tentations à déclencher. Je suis servi  cette fois-ci par cet escalator démarrant à plat et une vendeuse de la boulangerie voisine et son uniforme blanc.

Fin Mai, une sortie photo vers les Tuileries en prenant la passerelle traversant la Seine; cherchant le bon sujet qui s’inscrirait bien dans le décor.

A ce jeu là, je finis par me faire repérer, trois jeunes filles très sympas sur les escaliers me sollicitent pour un portrait de groupe.

Dans le Jardin des Tuileries, la lumière est forte, les ombres prononcées. Les promeneurs choisissent leur camp.

Plus loin un vélo accroché aux grilles dessine un joli graphisme, j’attends de voir ce qui va se passer, c’est un Vélib un peu égaré qui l’emporte.

L’heure de rentrer, les ombres s’allongent, et dessinent de jolies lignes sur l’entrée du Métro.

Comments are closed.