Fête de la rue

Fête de la rue ou faites de la rue, ces photos que je prends depuis un peu plus d’un an sont, à chaque sortie, des moments intenses de satisfaction, de frustration, de déception toutes sensations qui apparaissent ou disparaissent au fil de la sortie. Une exposition en ce moment « L’un pour l’autre » dans la galerie parisienne POLKA  m’a fait relever une phrase de Marc RIBOUD, un photographe que j’avais découvert lors de l’exposition consacrée à l’agence MAGNUM (qui compta dans ses rangs de nombreuses icônes photographes du XXème siècle).

Vaincre la réticence et prendre ce qu’il y a prendre, au plus juste, sans agresser ou blesser et restituer ma vision avec une part d’humanité et d’humilité et toujours avec bienveillance. Les photos de Marc RIBOUD à cet égard sont exemplaires (il n’est pas le seul). Si vous êtes de passage sur Paris avant le 1er août (pour cette expo) allez faire un tour  dans cette galerie qui fait office de lieu d’exposition, de librairie et d’éditeur d’une revue trimestrielle qui me semble bien intéressante. Un joli lieu en plus rue Saint Gilles près de la Place des Vosges.

Marc RIBOUD c’est noir et blanc, moi je n’ai pas de religion, Harry GRUYAERT c’est couleur. Comme Esther l’avait fort bien documenté, une exposition a eulieu au printemps dernier. J’y avais pris quelques photos (couleurs of course)  qui trainaient dans mes réserves.

 

La rue avec ses surprises rencontrer une personne en septembre qui se fondait dans un magasin coloré près de Montparnasse et la retrouver dans le Marais en avril étonnant non. Et encore c’est une personne « remarquable » alors combien d’anonymes?

Dans le même genre caissette en janvier, caissette en juin.

La rue au bord de l’eau la chaleur monte.

Rechercher le graphisme et les ombres, à Paris il y a souvent gêne, des éléments non désirés se glissent là où on aimerait ne pas les voir, rue Pastourelle l’utilisation d’un véhicule en stationnement ajoute un plus.

Des photos de rue où la satisfaction l’emporte on se dit ah celle-ci est pas mal, tout s’est bien mis en place, au bon moment, la chance a joué, un évènement se passe, une personne se place dans le cadre, la lumière est docile, les couleurs sont là, j’ai pas raté les réglages, ouf…

Bon des fois l’idée est bonne et puis le temps d’arriver, de cadrer et… c’est pas top.

Sans doute le dernier post (pas trop long j’espère) avant les vacances que je souhaite bonne et très reposante à toutes et tous.

Pour finir l’heure rose.

Comments are closed.