Couleurs de Belleville

L’arrivée au métro BELLEVILLE peut surprendre le photographe pas encore tout a fait prêt.

Le quartier qui a longtemps hébergé une population ouvrière qui habitait dans des logements de mauvaise qualité construits avec des matériaux peu coûteux. Le quartier s’est longtemps figé dans ce tissu urbain pour ensuite subir des rénovations brutales et inesthétiques à partir des années 50.

Cela explique l’aspect actuel du quartier avec son côté hétéroclite avec d’un côté de logements locatifs sans âme avec des immeubles impersonnels de grande hauteur, et d’un autre côté des rues encore dans leur jus avec cet habitat délabré voire insalubre. Mais dans chaque rue une bonne surprise peut surgir.

Du coup des trouées laissées par des immeubles démolis deviennent des espaces publics où s’installent des espaces verts, des lieux de rencontres…

A d’autres endroits et notamment rue Desnoyer les fresques de street art se déploient avant démolition des immeubles.

Juste à côté la devanture d’un bar évoque la présence d’artistes qui sont supposés avoir un rapport avec le quartier (seuls Edith Piaf et Maurice Chevalier sont nés à Belleville ainsi qu’Eddy Mitchell).

Et dans certaines rues la présence de militaires armés nous renvoie à l’actualité.

Belleville un haut lieu pour des photos et y compris pour les débutants.

Comments are closed.