Gens de Belleville

Pour avoir travailler pendant quelques années pas loin de ce quartier, j’ai toujours gardé une affection particulière pour le quartier de Belleville. Une première série de photos pour mettre dans l’ambiance. Situé en « altitude » presque aussi haut que Montmartre au nord est de Paris on y voit la

Tour à 7 km. Presque une autre planète

Ancienne commune indépendante de Paris au même titre qu’Auteuil, Ménilmontant, Passy et d’autres, ces communes ont été phagocytées par Paris au XIXème siècle. La capitale se trouvait trop à l’étroit dans sa deuxième ceinture de Boulevard. La ligne 2 du métro suit cette « ancienne frontière ».

Heureusement de nos jours les boulevard des Maréchaux et le Périphérique ont définitivement ceinturé la ville de Paris qui ne peut plus déborder sur sa proche banlieue. Du coup elle ruse en ce moment avec le Grand Paris qui se met en place. Un éternel recommencement.

Et donc Belleville, un quartier haut en couleurs ayant accueilli successivement des vagues d’immigrants, au cours du XXème siècle.

Les anciens de Belleville
Les anciens de Belleville
La bande des quatre
La bande des quatre

Juifs d’Europe Centrale dans les années 20, rejoint dans les années 50 par ceux venus de Tunisie, rejoint eux-même par leur voisin maghrébin, puis dans les années 80 un nombre important de chinois a investi le quartier rejoint plus récemment par des migrants d’Afrique noire.

Un melting pot étonnant sur une surface somme toute assez restreinte au carrefour des X, XI, XIX et XXème arrondissement.

Bien que certains faits divers soient vite monté en mayonnaise sensationnelle par une certaine presse, ces populations se côtoient et vivent au jour le jour de manière plutôt paisible et harmonieuse.

 

Un prochain article montrera une autre face de Belleville un quartier dans son temps.

Comments are closed.