2016 à rebours

2016 s’achève photographiquement et après avoir fait le point ici, et avoir commencer des travaux photographiques plus réfléchis , je me plonge aujourd’hui dans ma base de photos 2016 (et il y en a beaucoup).

Elles n’ont pas été postées sur flickr ni publiées ici, pour diverses raisons, soit tout simplement qu’elles n’ont pas trouvé leur place à un endroit ou un autre, ou bien que je ne les trouve pas à mon goût ou encore laissées de côté pour un futur projet.

L’idée de fin d’année est d’en exhumer une par mois pour raconter une sorte de journal de l’année au fil de chacune de ces photos. Si le début de l’année a été très prolifique la fin fut plus difficile pour d’impérieuses raisons.

En route donc et pour changer on ira à rebours en remontant le temps.

En décembre sortie professionnelle à Champigny sur Marne, la zone industrielle déserte me livre l’entreprise Bonnichon.

En novembre au quartier latin sur un kiosque une revue demande de photographier, qu’à cela ne tienne.

En octobre Montmartre m’a donné tout un lot de photos de rue comme je les aime celle-ci cadré au jugé.

En septembre un nom de rue qui fleur bon l’ancien temps attendait son illustration.

En août il fait chaud les jours s’étirent à l’infini comme les limousines.

En juillet Gare d’Austerlitz la SNCF expose Sacha Goldberger superbe expo que les voyageurs pressés boudent.

En juin il a beaucoup plu, les parapluies sont en fête.

En mai sur le chemin du bureau on travaille à la lumière du matin.

En avril Paris Nord dresse ses nuages menaçant face au soleil du sud.

En mars les jours se civilisent et on songe aux futurs sorties ensoleillés.

En février c’est la Saint Valentin.

En janvier on s’interroge parler ou ne rien dire.

Comments are closed.